Nos tutelles


 

Rechercher




Accueil > Actualités

Adaptation à la pression des cellules de la mer profonde

publié le , mis à jour le

Une forte flexibilité du protéome et une dynamique de l’eau d’hydratation réduite sont la stratégie de choix d’adaptation à la pression des cellules de la mer profonde.

Le microbe Thermococcus barophilus qui vit près des fumeurs noirs dans la mer profonde est exposé à des conditions extrêmes incluant la haute température (85 C) et une haute pression hydrostatique (400 bar). Au jour d’aujourd’hui, le mécanisme d’adaptation à la haute pression est inconnu.

Pour éclaircir la question à savoir comment de telles cellules supportent la pression, une étude de diffusion neutronique a été réalisée sur T. barophilus et T. kodakarensis, une espèce de la même famille qui vit à haute température, sur différents instruments de l’Institut Laue Langevin à Grenoble. Nous avons trouvé une flexibilité accrue de T. barophilus sous pression, au contraire à la plupart des molécules biologiques, pour qui la pression tend à réduire la dynamique, combinée avec une dynamique d’eau d’hydratation réduite. Cela semble être essentiel pour la stratégie d’adaptation à la haute pression. Les résultats ont été publiés dans "Scientific Reports".