Nos tutelles


 

Rechercher




Accueil > Actualités

Comment influencer les fluctuations d’une protéine en lui greffant des polymères bio-compatibles.

publié le , mis à jour le

Ce travail s’intéresse à l’influence de la conjugaison des polymères sur les fluctuations dynamiques des protéines à des échelles des nanosecondes. Nous nous intéressons aux propriétés dynamiques des protéines conjuguées à des polymères afin de mieux comprendre le rôle des mécanismes moléculaires de fluctuations sous hydratation ou en présence de matériaux bio-compatibles. Grâce à des mesures de spectroscopie neutronique, nous avons étudié la dynamique d’une nouvelle classe de conjugués polymères-protéines, dont le polymère, polymethyl ethylene phosphonate, est entièrement dégradable et soluble dans l’eau.

Nous avons caractérisé expérimentalement ces systèmes avec des polymères partiellement deutériés et de deux poids moléculaires différents. Pour la première fois, nous montrons que les polymères ne favorisent pas de transition dynamique en l’absence d’hydratation, et que la longueur des polymères est importante pour le degré de flexibilité, autant dans l’état hydraté que déshydraté. Ces résultats importants sont discutés dans le contexte de la dynamique de l’environnement des protéines.
Cette étude, menée en collaboration par des chercheurs de Lyon, Grenoble, Perouse (Italie) et Mayence (Allemagne), a fait récemment la couverture de Biomacromolecules