Nos tutelles


 

Rechercher




Accueil > Actualités

Des microcanaux biomimétiques pour l’étude de la circulation sanguine

publié le

Les interactions entre les cellules sanguines circulantes et les parois vasculaires sont au cœur de processus physiologiques tels que l’oxygénation des tissus, l’activation de la réponse immunitaire ou la coagulation. L’identification des différents paramètres qui régulent ces interactions est donc primordiale en recherche vasculaire ou pour le diagnostic et le traitement des pathologies sanguines.

L’intérieur des vaisseaux sanguins est formé d’une monocouche cellulaire appelée endothélium. En conditions physiologiques normales, l’endothélium est couvert d’un glycocalyx, une couche macromoléculaire d’épaisseur micrométrique qui est exposée à l’écoulement sanguin et protège la paroi vasculaire. Le glycocalyx est ainsi l’un des premiers acteurs directement impliqué dans la régulation des interactions cellules/parois.
Dans ce contexte, une équipe grenobloise réunissant des physiciens du LIPhy et des biologistes de l’IAB (Institut pour l’Avancée des Biosciences) a récemment développé un dispositif de « microvasculature sur puce » : il s’agit d’un réseau de microcanaux dont les parois internes sont recouvertes d’une monocouche de cellules endothéliales. L’équipe a montré pour la première fois que cet endothélium modèle présente in vitro un glycocalyx dont l’extension et l’uniformité sont en excellent accord avec les observations faites in vivo. Les chercheurs ont également mis en évidence la façon dont le glycocalyx affecte l’écoulement de globules rouges confinés dans ces microcanaux. Cette étude, publiée fin mars dans Scientific Reports renforce la pertinence physiologique de ce type de modèles microfluidiques mimant in vitro la nature et les fonctions de la paroi vasculaire.