Nos tutelles


 

Rechercher




Accueil > Actualités

Evolution Moleculaire et neutralité.

publié le , mis à jour le

L’évolution Darwinienne est elle essentiellement neutre ou guidée par la séléction naturelle ? Cette question n’a pas encore de réponse satisfaisante.

Le progrès rapide des techniques de séquençage d’ADN a permis ces derniers années d’avoir accès à un très grand nombre de séquence de gènes de très nombreux espèces. Cela permet aux chercheurs de grouper les espèces dans des arbres phylogéniques et d’essayer d’élaborer des outils mathématiques pour décider de l’importance relative de la neutralité et de la sélection naturelle.

L’évolution moléculaire est abordée en générale à travers un processus stochastique où des unités d’information (base d’ADN ou acide aminé) sont remplacées par d’autres au cours du temps. Les différents termes de ce processus sont groupés dans une matrice appelé matrice de substitution.

Aussi bien l’inférence de la phylogénie que la question de neutralité nécessite le calcul de la variance du nombre de substitution au cours du temps, qui elle même dépend de la matrice de substitution.

Des cherhcheurs du laboratoire ont trouvé la solution simple et générale pour la variance du nombre de substitution. Cela permet de montrer que la neutralité dans sa forme la plus stricte n’est pas compatible avec les données actuelles ; cependant, une version légèrement plus réaliste de l’évolution neutre devient compatible avec les données.

Ces résultats ont été publiés dans la préstigieuse revue Molecular Biology and Evolution.