Nos tutelles


 

Rechercher




Accueil > Actualités

L’écoulement des tissus vivants pour donner sa forme à un embryon

publié le , mis à jour le

La morphogenèse des organismes vivants est un processus fascinant, au cours duquel un programme génétique contrôle une série de modifications moléculaires, qui sont à l’origine de changements de forme de l’embryon. Bien que nous ayons une connaissance croissante de la distribution spatiale et temporelle des molécules clé en aval de l’exécution du programme génétique, il reste à comprendre la façon dont celles-ci engendrent précisément les forces mécaniques conduisant aux déformations qui donnent la forme voulue aux tissus.

Nous montrons comment un modèle de mécanique tissulaire peut faire le lien entre la distribution, connue, de l’actomyosine dans les tissus de [i]Drosophile[/i], et le processus d’extension axiale, un mouvement morphogénétique commun aux embryons animaux. Nous montrons par des simulations numériques que la déformation n’est correcte que si l’embryon a certaines caractéristiques géométriques précises. Cela signifie que les mouvements morphogénétiques qui précèdent doivent avoir réussi pour permettre le mouvement étudié. Cela souligne la contribution d’une rétroaction mécanique sur le programme de développement, et égalemen comment l’action mécanique s’intègre à l’échelle de tout l’embryon.

Ces résultats viennent d’être publié dans PLOS Computational Biology.