Nos tutelles


 

Rechercher




Accueil > Actualités

Propriétés mécaniques émergentes de l’embryon de Drosophile dans ses premiers stades de développement

publié le , mis à jour le

En se basant sur une loi rhéologique dérivée de la microstructure de
l’actomyosine, qui a été développée dans un article récent du LIPHY
(Etienne et al, PNAS 2015), nous avons pu évaluer le rapport entre
contraintes mécaniques et déformations dans un épithélium embryonnaire
au cours de quelques heures de son développement. Ce rapport E*
correspond à une rhéologie effective, ou émergente (puisqu’elle est
dépendente de l’activité de la myosine), et nous avons montré qu’il
évoluait au cours du temps.

Ces travaux ont été menés au sein d’une collaboration avec des
biologistes du développement à Madrid (Nicole Gorfinkiel et Julia
Duque) et Cambridge (Guy Blanchard, Pedro Machado and Alfonso
Martinez-Arias), et sont maintenant publiés dans le journal BMC
Biology
, dans leur collection “au-delà de Mendel : modélisation en biologie

Voir également cet article.