Descriptif

 

OBJECTIFS

Les activités interdisciplinaires à l’interface entre la mécanique, la physique, et la biologie se développent rapidement depuis une dizaine d’années. L’émergence de nouvelles thématiques concerne les écoulements de fluides biologiques, la rhéologie des tissus mous, la mécanique cellulaire mais aussi le biomimétisme. Des outils innovants sont actuellement développés dans ces domaines et l’un des objectifs de cette école d’été est d’apporter à chacun des outils expérimentaux et de modélisation concernant plusieurs aspects complémentaires, reliés à la thématique globale des interactions fluide-structure dans des milieux biologiques.
Récemment, nous avons identifié des méthodologies communes qui ne sont pas encore partagées et qui pourtant seraient utiles à une large partie de notre communauté (chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants, post-doctorants) mais aussi à des cliniciens. C’est dans ce cadre que nous proposons d’organiser cette école thématique.
L’école propose de réunir les communautés de mécaniciens et physiciens des matériaux biologiques, des biofluides, mais également de biologistes et cliniciens autour de problématiques et/ou objets d’études communs où la prise en compte des couplages fluide/ structure est importante. L’échelle d’observation pourra être microscopique (niveau cellulaire) et/ou macroscopique (niveau tissulaire ou niveau de l’organe).
 

THEMES SCIENTIFIQUES

JPEG• Vélocimétrie par imagerie de particules
• Méthodes de champ en mécanique des solides
• Méthode des forces de tractions cellulaires
• Ecoulement en milieu poreux
• Outils microfluidiques.
 
Tous ces thèmes seront illustrés au travers d’une problématique biologique. L’un des objectifs sera que chaque communauté puisse partager et apprendre les méthodologies et outils d’investigation qui bien souvent présentent de grandes similarités.
 

PUBLIC VISE

Cette école s’adresse d’abord aux doctorants et post-doctorants, mais aussi aux chercheurs et enseignants-chercheurs ayant besoin de suivre une formation axée sur des méthodologies appliquées aux matériaux et fluides biologiques. Les domaines de recherche de ces chercheurs sont en ingénierie pour la santé, en mécanique et génie biologique ou médical. Dans un second temps, l‘école pourrait intéresser des extérieurs comme des chercheurs ou ingénieurs (EPIC, industriels, ...)
 

PREREQUIS

Des connaissances de base en mécanique des milieux continus et mécanique des fluides sont nécessaires. Une expérience des milieux biologiques serait évidemment un plus. Les travaux dirigés comprendront une partie analyse de données puis calcul sur des logiciels du commerce ou ad hoc. Une compétence en méthodes numériques serait un plus.

--> --> --> -->