Nos tutelles


 

Rechercher




Accueil > Actualités

Optimisation de métrique en optique adaptative.

publié le , mis à jour le

L’observation en profondeur des milieux biologiques se heurtent, entre autres, aux conséquences des aberrations optiques introduites par les inhomogénéités d’indices de réfraction. En microscopie, on corrige souvent, de façon itérative, les modes déformation du front d’onde, les uns après les autres. Dans cet article, nous comparons les performances de deux métriques, c’est-à-dire de deux types de mesures du signal de fluorescence, adaptées à l’optique adaptative pour la spectroscopie à corrélation de fluorescence.

Outre le signal total de fluorescence, la FCS donne accès au nombre moyen de molécules dans le volume d’observation, ce qui permet de calculer le signal par molécule, ou brillance (analogue au signal d’une l’étoile guide utilisée en astronomie). Des mesures du signal/bruit réalisées avec des solutions tests montre que la brillance est mieux adaptée à des concentration faible et aberrations modérées et ce, contrairement au signal total de fluorescence.

Ces résultats viennent d’être publiés dans la revue Optics Express.