GDR 3533 Edifices Moléculaires Isolés et Environnés

Accueil > Atelier

Atelier "Température : Contrôle et Réactivité"
15-17 Octobre 2012 Cabourg

10/10/12

 

Résumés des communications orales et affiches

 

Retrouver les présentations en ligne

 

L'atelier est organisé par Lamri Adoui avec le soutien financier du GDR EMIE, de l'Université de Caen, de l'ENSICAEN, et de la région Basse-Normandie.

L’atelier comportera 3 sessions thématiques et une séance poster. Chaque session comprendra un exposé d’introduction (40 + 10’) par un conférencier invité, deux à trois interventions plus courtes (25 +5’) sélectionnées parmi les résumés que nous aurons reçus et une table ronde (60’) ouverte à la discussion sur les exposés présentés et permettant des présentations très courtes (2 à 3 transparents) pour aborder des sujets spécifiques.

Les trois thèmes définis sont :

1. Température : Définition, mesure et contrôle.

Cette première session vise à faire le point sur la variété des situations rencontrées, expérimentalement et en théorie, dans notre communauté. La conférence introductive cherchera a présenter les outils et concepts généraux, et souligner les difficultés de définir la température pour un système fini et isolé, la mesurer et la contrôler. Les conférences plus spécialisées insisteront sur les moyens de mesurer et de contrôler l'état interne du système, les effets intrinsèques de la température sur les mesures, et la discussion en table ronde reviendra sur les aspects fondamentaux.

2. Milieux et réactivité contrôlés par température.

Cette session porte plus spécifiquement sur les situations dont la voie d'entrée est a priori connue, comme dans les expériences CRESU ou les systèmes cryogéniques impliquant des milieux de gaz rares, et pour lesquelles il est possible de varier ces conditions et d'en mesurer les conséquences sur la mesure finale, notamment de réactivité.

3. Milieux hors équilibre.

La dernière session sera consacrée aux problématiques pour lesquelles les conditions sont mal connues, compliquant l'analyse des résultats :
jets supersoniques, sources d'ions (ESI, MALDI, décharges), pièges à ions, mais aussi milieux de combustion et flammes, plasmas, etc.
Outre la difficulté d'accéder aux propriétés des voies d'entrée et de mesurer la température elle-même, la méconnaissance du milieu peut conduire à mal prendre en compte une variété de conformères.


Accueil Imprimer contact