Nos tutelles


   

   

nos reseaux sociaux


               

Rechercher




Accueil > Recherche > Séminaires & Conférences > Séminaires au Laboratoire

Soutenances de Thèse/HDR

publié le , mis à jour le

Ci-dessous, la liste des soutenances de thèse se déroulant au LIPhy.

Les soutenances se déroulent (sauf mention contraire) dans la salle de conférence au deuxième étage. Les félicitations au jeune docteur se font en général dans la salle de lecture mitoyenne.

Les manuscrits des thèses soutenues peuvent être consultés/téléchargés en ligne.


Agenda

  • Jeudi 6 juin 13:30-17:00 -

    PhD - Loïc Michel

    Résumé : Étude microscopique et macroscopique dynamique des Systèmes Hétérogènes Lyophobes
    Les systèmes Hétérogènes Lyophobes (SHL) utilisent le mouillage forcé sous haute pression de matrices nanoporeuses pour la conversion d’énergie mécanique en énergie interfaciale. Les SHL offrent une densité d’énergie stockée comparable à celle des supercondensateurs mais surtout une densité de puissance de plus d’un ordre de grandeur supérieure à celle des solutions de stockage actuelle.
    Afin d’identifier les phénomènes physiques qui contrôlent le comportement des SHL, des expériences à l’échelle macroscopique et à l’échelle moléculaire on été réalisées. L’approche macroscopique s’appuie sur un dispositif d’intrusion dynamique à haute pression (1000 bars) qui permet de sonder trois décades de temps pour les durées de remplissage et de vidange des pores. L’approche microscopique
    s’appuie quant à elle sur des expériences de diffusion de neutrons sous pression. Ces deux approches ont permis d’étudier d’une part des matrices à pores nanométriques cylindriques (MCM-41 greffé) synthétisée au laboratoire et d’autre part des matrices constituées de cages sphériques interconnectées par des pores sub-nanométriques (ZIF-8), couplées à de l’eau, de l’eau deutérée ou encore des solution salines. Les mesures macroscopiques ont permis notamment de révéler un comportement dynamique inédit lors du remplissage de la matrice à pores sub-nanométriques. Les mesures de diffusion de neutron ont permis pour la première fois de quantifier la déformation de la matrice à pores cylindriques hydrophobes au cours d’un cycle d’intrusion/extrusion d’eau.


  • Vendredi 7 juin 13:30-17:00 -

    PhD - Adeline Lallart

Ajouter un événement iCal